Au jour le jour Historique Biographie Déclarations Soutien & Contact
7.10.05

Une nouvelle affaire Yukos?

De toute la série de nouvelles concernant l’affaire Yukos dont fourmille la presse russe, les journaux français n’en ont retenu qu’une. Il est vrai qu’elle est de taille : les perquisitions ont repris au siège de Yukos. Comme deux ans auparavant, les enquêteurs du parquet général, appuyés par les forces d’intervention spéciales de la police, ont envahi le siège général de la compagnie, mais ont aussi rendu visite à de nombreuses filiales de Yukos, ainsi qu’à des banques et sociétés de conseil liées à la compagnie. Une fois de plus, le cabinet de l'avocat de Khodorkovski Anton Drel a été fouillé de fond en comble, sans que ce dernier n'ait eu le droit d'y assister (ce qui ne semble pas très légal). Par ailleurs, des perquisitions étaient également menées à la demande du parquet général russe au siège de la filiale hollandaise de Yukos, qui gère tous les actifs de la compagnie à l’étranger.
Le parquet général a abondamment communiqué, ces derniers jours, sur cette "deuxième affaire Yukos", au centre de laquelle se trouve une accusation de détournement et de blanchiment de fonds pour une valeur de sept milliards de dollars.

Plus inquiétant, les enquêteurs ont également perquisitionné les bureaux de l’ONG "Russie Ouverte" fondée et dirigée par Mikhail Khodorkovski. Comme par hasard, ces derniers jours, "Russie Ouverte" avait fait l’objet d’une large campagne de diffamation à la télévision russe.

Selon les commentateurs russes, l'ONG, qui poursuit ses actions dans le domaine de l'éducation et de la défense des droits de l'homme, serait la nouvelle cible du pouvoir russe. Le quotidien d'affaires russe Vedomosti affirme quant à lui que le but de cette nouvelle attaque est de s'emparer des derniers actifs que Yukos possède encore à l'étranger.

Il y a cependant bien des choses surprenantes dans cette affaire. Tout d’abord, le moment choisi pour ces perquisitions – l’enquête a en effet été lancée il y a presque un an et demi, en juillet 2004. Les enquêteurs pensent-ils vraiment que les documents compromettants – à supposer qu’il y en ait – ait été gardé au frais pour eux pendant tout ce temps ? Une employée de l’une des sociétés de conseil "visitée" raconte en ces termes la perquisition : "Les enquêteurs sont arrivés accompagnés d’une vingtaine de membres des forces spéciales de la police.
[Comme s’il s’agissait d’un repaire de dangereux terroristes! - L'Observatrice] Mais tous le temps qu’a duré la perquisition, les policiers n’ont rien fait, à part se servir dans notre frigo et nous obliger à aller leur acheter des pizzas. Finalement les enquêteurs n’ont rien emmené car ils avaient déjà pris toute notre documentation il y a un an …" Il semble donc que le parquet général travaille de la même manière que précédemment : il s’agit non pas de trouver des documents susceptibles de prouver de réelles malversations, mais de retirer l’ensemble de la documentation de sociétés parfaitement ordinaires, afin d’en décrire le fonctionnement en des termes criminels. Après tout, ce petit exercice essentiellement rhétorique à plutôt réussi jusqu’à présent.

Mais si la recherche des pièces à conviction tient de la farce, celle des témoins relève plus la tragédie. En témoigne l’inquiétante mésaventure survenue à l’un des anciens partenaires de Khodorkovski, l’hispano-russe Antonio Valdes Garcia. Valdes était jusqu'en 2002 le directeur de Fargoil, l’une des filiales de Yukos impliquée dans l’affaire de détournement de fonds. Mis en accusation, il s’était enfui en Espagne, mais à la mi-juin 2005, il décide apparemment de revenir et est arrêté dès son arrivée à l’aéroport de Moscou. Peu de temps après, on apprend qu’il serait revenu de son plein gré pour collaborer avec les enquêteurs, et se trouverait sous protection spéciale du FSB. Dans la foulée, le parquet général annonce que de nouvelles accusations vont bientôt être officiellement présentée contre Khodorkovski. C’est déjà le troisième effet d’annonce, mais cette fois-ci, tout le monde estime que le parquet a trouvé un témoin clé en la personne de Valdes Garcia et que donc le deuxième procès ne saurait tarder à commencer. Mais l’annonce officielle ne vient pas et le 5 septembre, Valdes Garcia est mystérieusement retrouvé dans un hôpital de Moscou, avec les jambes fracturées, les dents cassées et un traumatisme crânien. On parle de défenestration. Certains avancent même que Valdes aurait été en fait enlevé en Espagne. L’ambassade d’Espagne affirme ne pas pouvoir intervenir, car Valdes, né a Moscou, a également la nationalité russe, et est entré sur le territoire de la Fédération de Russie avec son passeport russe. Deux jours après, le témoin a de nouveau disparu, l’hôpital a "perdu" toute trace de son passage.

En attendant, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe a de nouveau manifesté son inquiétude face à l’aggravation de l’état de santé du partenaire de Khodorkovski Platon Lebedev et a instamment demandé aux autorités russes de tout mettre en œuvre pour faire respecter le droit de Platon Lebedev à un examen médical pratiqué par le médecin de son choix.
Publié à 01:44 Edit
Lien permanent |

Derniers développements

Pourquoi l'Observatoire?


L'arrestation du PDG de la compagnie pétrolière russe YUKOS Mikhail Khodorkovsky marque un tournant important dans l'histoire de la Russie contemporaine. Incarcéré le 25 octobre 2003, il a été condamné à l'issue d'un procès inquisitorial à huit ans de camp de travail.



M. Khodorkovsky durant son procès


Son directeur financier, Platon Lebedev, a reçu la même peine. La dureté de ce traitement, disproportionnée par rapport aux faits qui leur sont reprochés, laisse supposer des motifs politiques dans l'affaire YUKOS : Mikhail Khodorkovsky est en effet connu pour ses convictions libérales et pour le soutien financier qu'il a apporté aux partis d'opposition lors des dernières élections.
Parallèlement, la compagnie YUKOS dont il était également le principal actionnaire a été soumise à des redressements fiscaux successifs toujours plus exorbitants, qui ont servi de prétexte à confiscation de la plupart des actifs de la société.
Pour tenter de pallier un certain déficit d'information en langue française, je me propose de donner - dans la mesure de mon temps disponible - une couverture au jour le jour de ce qui est perçu en Russie comme "le procès du siècle".

L'Observatrice



Recherche sur le site:

Articles précédents


AFP : Ioukos: série de perquisitions dans une enqu...

Le Monde : Ioukos : l'appel du milliardaire russe ...

Le Monde : Le Parquet veut priver de leur licence ...

AFP : Russie: après Khodorkovski, le Parquet frapp...

RIA Novosti : Le parquet général russe veut priver...

Tageblatt : Huit ans de prison pour Khodorkovski q...

Le Nouvel Obs : Huit ans de prison pour Khodorkovs...

Tageblatt : Depuis sa prison, Khodorkovski propose...

Tageblatt : Khodorkovski: l'examen de l'appel repo...

RIA Novosti : Le délai de prescription pénale sur ...



Consultez les derniers développements de l'affaire...

Archives:


août 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003
janvier 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004
janvier 2005
février 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
décembre 2006
janvier 2007
janvier 2008
février 2008
juin 2008
septembre 2008
octobre 2008
décembre 2008
février 2009
mars 2009
juin 2010
novembre 2010
octobre 2011
décembre 2011
janvier 2012
mars 2012



L'affaire Yukos sur Internet


Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky
Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky (en anglais et en russe)

Centre de presse de Platon Lebedev
Centre de presse de Platon Lebedev en anglais et en russe

SOVEST - Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky
Groupe "SOVEST" ("Conscience" en russe) : Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky (en français)

The Mikhail Khodorkovsky Society
The Mikhail Khodorkovsky Society (blog anglophone)

Yukos Shareholders Coalition
Coalition des actionnaires de Yukos pour poursuivre en justice le gouvernement russe (anglais)

Dossier du journal Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos
Dossier du journal d'opposition Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos (en russe)

Fond Mission libérale
Excellent site du Fond "Mission libérale" (en russe). Sur l'affaire Yukos et, beaucoup plus largement, sur le libéralisme en Russie

Bibliographie


Je vous propose une sélection de documents en français, anglais ou russe


Sur le procès et l'affaire Yukos

Patrick Klugman : En défense de Mikhail Khodorkovski

André Gluksmann : Mikhail Khodorkovski prisonnier de la verticale du pouvoir

Film BBC "Russian Godfathers 2: The Prisoner" (Youtube, en 6 parties)

Rapport d'experts étrangers sur le déroulement du procès (eng, .pdf, 81 KB)

Analyse des accusations par les avocats de la défense (eng, .pdf, 153 KB)

Sur Mikhail Khodorkovsky

"Le roi du pétrôle piégé par ses ambitions", Hélène Depic-Popovic, Libération, 27.10.2003

"La mutation d'un oligarque", Nathalie Nougayrède, Le Monde, 21.11.2003

"A falling Tsar", Chrystia Freeland, The Financial Times, 01.11. 03 (eng)

"Yukos, a Case Study" by Konstantin Korotov, Stanislav Shekshnia, Elizabeth Florent-Treacy and Manfred Kets de Vries, (eng, .pdf, 589 KB)

L'affaire Yukos dans :


  • Yahoo! News
  • Google News

    Presse sur internet

    En anglais

  • The Moscow News
  • Gazeta.ru - International Edition
  • The Moscow Times

    En russe

  • Московские Новости
  • Газета.ру
  • Новая Газета
  • Коммерсант
  • Известия
  • Ведомости
  • Независимая Газета
  • Еженедельный Журнал
  • NewsRu
  • Лента.ру
  • Денты.ру
  • РБК

    Radios


  • Эхо Москвы
  • Радио Свобода

  • Placer ma bannière


    Observatoire de l'affaire Yusko et du proces Khodorkovsky

    Remerciements


    Powered by Blogger

    Recherche par Google

    Compteurs