Au jour le jour Historique Biographie Déclarations Soutien & Contact
21.3.06

Le Monde : La mobilisation des actionnaires de Ioukos menace les ambitions boursières de Rosneft

Le sort de Ioukos pourrait être réglé définitivement le 28 mars lors de l'examen, par un tribunal moscovite, de sa mise en faillite. Pour la holding GML, premier actionnaire (53 %) de la compagnie pétrolière fondée par l'ex-PDG, Mikhaïl Khodorkovsky, l'heure de vérité approche. "A l'évidence, le gouvernement russe veut la mort de Ioukos. Les banquiers ont agi sur des instructions venues de haut lieu. Nous n'allons pas nous laisser faire" : directeur de GML, Tim Osborne est déterminé à tout faire pour éviter l'issue fatale.

Le récent rachat à un consortium de banques créancières occidentales par le groupe d'hydrocarbures d'Etat Rosneft de la dette de 482 millions de dollars (396 millions d'euros) contractée par Ioukos complique toutefois la tâche de M. Osborne. Holding immatriculée à Gibraltar, GML contrôle les actifs qui ont échappé au dépeçage, orchestré par le Kremlin, de l'ancien numéro un russe des hydrocarbures. Il s'agit de deux sociétés opérationnelles russes produisant 650 000 barils de brut par jour, de participations dans la raffinerie Mazelkiu Nafta en Lituanie et dans un oléoduc slovaque, d'intérêts dans la distribution d'essence en Russie.

GML appartient à 70 % à Leonide Nevzline, réfugié en Israël, à qui Mikhaïl Khodorkovsky, a transféré ses actifs. Le reste est détenu par d'anciens associés du magnat déchu, qui purge une peine de huit ans pour fraude fiscale. Depuis Londres, l'Américain Steven Theede, arrivé à la tête de Ioukos à l'automne 2003, tente de mener un groupe "réduit aux acquêts" à travers la tourmente judiciaire et financière.

En prévision de la décision cruciale du tribunal, les autorités russes ont durci le ton. En décembre 2005, le fisc a exigé le versement de 3,5 milliards de dollars supplémentaires en arriérés d'impôts, ce qui porte à 31,5 milliards de dollars le redressement fiscal imposé par la justice russe. Grâce au prix élevé du pétrole et de la vente d'avoirs, Ioukos est parvenu à rembourser 21,6 milliards de dollars.

Pour s'acquitter de sa mission, M. Osborne privilégie les poursuites contre la Russie devant les tribunaux internationaux. GML réclame d'abord 28 milliards de dollars à la Fédération de Russie pour violation du traité de la Charte énergétique visant à protéger les investissements étrangers dans ce secteur dans les pays de l'ancien bloc de l'Est. A l'écouter, cette masse financière équivaut à la destruction de la valeur du groupe depuis l'arrestation de Khodorkovsky, en octobre 2003. La plainte a été déposée devant la Cour permanente d'arbitrage de La Haye.

Ensuite, M. Osborne réclame devant une juridiction londonienne le remboursement de 800 millions de dollars dans le cadre du prêt octroyé à Iouganskneftegaz, la filiale de Ioukos rachetée en décembre 2004 dans des conditions mystérieuses par Rosneft. Un "Branle-bas" juridique aussi pour les petits actionnaires américains détenteurs d'obligations Ioukos. "Le groupe Ioukos a été nationalisé dans le cadre de la plus grande spoliation de l'histoire financière. Les détenteurs de titres n'ont pas été dédomagés", souligne Tom Johnson, l'avocat représentant un groupe d'investisseurs lésés. La plainte déposée devant un tribunal de Washington vise nommément des dirigeants de l'industrie pétrolière et des membres du gouvernement russes.

Cette mobilisation inquiète la compagnie Rosneft, qui, en cas de banqueroute, espère que les restes de Ioukos tomberont dans son escarcelle. La troisième major russe veut accéder aux Bourses de Londres, Moscou et Tokyo avant la fin octobre. Ce pourrait être la plus importante introduction boursière jamais effectuée par un groupe russe. M. Osborne lance un avertissement aux investisseurs occidentaux : "Qu'ils prennent garde. Leur argent va nous permettre d'être remboursés." Dans la City, des sources digne de foi estiment que, face aux poursuites judiciaires en série, Rosneft devrait reporter son introduction au London Stock Exchange.

Marc Roche
Article paru dans l'édition du 21.03.06
Publié à 22:39 Edit
Lien permanent |

Derniers développements

Pourquoi l'Observatoire?


L'arrestation du PDG de la compagnie pétrolière russe YUKOS Mikhail Khodorkovsky marque un tournant important dans l'histoire de la Russie contemporaine. Incarcéré le 25 octobre 2003, il a été condamné à l'issue d'un procès inquisitorial à huit ans de camp de travail.



M. Khodorkovsky durant son procès


Son directeur financier, Platon Lebedev, a reçu la même peine. La dureté de ce traitement, disproportionnée par rapport aux faits qui leur sont reprochés, laisse supposer des motifs politiques dans l'affaire YUKOS : Mikhail Khodorkovsky est en effet connu pour ses convictions libérales et pour le soutien financier qu'il a apporté aux partis d'opposition lors des dernières élections.
Parallèlement, la compagnie YUKOS dont il était également le principal actionnaire a été soumise à des redressements fiscaux successifs toujours plus exorbitants, qui ont servi de prétexte à confiscation de la plupart des actifs de la société.
Pour tenter de pallier un certain déficit d'information en langue française, je me propose de donner - dans la mesure de mon temps disponible - une couverture au jour le jour de ce qui est perçu en Russie comme "le procès du siècle".

L'Observatrice



Recherche sur le site:

Articles précédents


RIA Novosti: Sept jours de cachot pour Khodorkovsk...

Fin de "Russie Ouverte" et une semaine de cachot p...

Usinenouvelle.com : Les derniers jours de Yukos

Reuters: Ioukos annonce que Rosneft a racheté ses ...

Le Monde : Le lac Baïkal sous la menace d'un oléod...

Tageblatt : Yukos poursuivi en justice par la Russ...

Le Monde : Dix avocats sous pression

Le Monde : Mikhaïl Khodorkovski, matricule 8

Swissinfo : Ioukos: le Tribunal fédéral maintient ...

RIA Novosti : Khodorkovski au cachot: "La prison, ...



Consultez les derniers développements de l'affaire...

Archives:


août 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003
janvier 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004
janvier 2005
février 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
décembre 2006
janvier 2007
janvier 2008
février 2008
juin 2008
septembre 2008
octobre 2008
décembre 2008
février 2009
mars 2009
juin 2010
novembre 2010
octobre 2011
décembre 2011
janvier 2012
mars 2012



L'affaire Yukos sur Internet


Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky
Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky (en anglais et en russe)

Centre de presse de Platon Lebedev
Centre de presse de Platon Lebedev en anglais et en russe

SOVEST - Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky
Groupe "SOVEST" ("Conscience" en russe) : Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky (en français)

The Mikhail Khodorkovsky Society
The Mikhail Khodorkovsky Society (blog anglophone)

Yukos Shareholders Coalition
Coalition des actionnaires de Yukos pour poursuivre en justice le gouvernement russe (anglais)

Dossier du journal Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos
Dossier du journal d'opposition Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos (en russe)

Fond Mission libérale
Excellent site du Fond "Mission libérale" (en russe). Sur l'affaire Yukos et, beaucoup plus largement, sur le libéralisme en Russie

Bibliographie


Je vous propose une sélection de documents en français, anglais ou russe


Sur le procès et l'affaire Yukos

Patrick Klugman : En défense de Mikhail Khodorkovski

André Gluksmann : Mikhail Khodorkovski prisonnier de la verticale du pouvoir

Film BBC "Russian Godfathers 2: The Prisoner" (Youtube, en 6 parties)

Rapport d'experts étrangers sur le déroulement du procès (eng, .pdf, 81 KB)

Analyse des accusations par les avocats de la défense (eng, .pdf, 153 KB)

Sur Mikhail Khodorkovsky

"Le roi du pétrôle piégé par ses ambitions", Hélène Depic-Popovic, Libération, 27.10.2003

"La mutation d'un oligarque", Nathalie Nougayrède, Le Monde, 21.11.2003

"A falling Tsar", Chrystia Freeland, The Financial Times, 01.11. 03 (eng)

"Yukos, a Case Study" by Konstantin Korotov, Stanislav Shekshnia, Elizabeth Florent-Treacy and Manfred Kets de Vries, (eng, .pdf, 589 KB)

L'affaire Yukos dans :


  • Yahoo! News
  • Google News

    Presse sur internet

    En anglais

  • The Moscow News
  • Gazeta.ru - International Edition
  • The Moscow Times

    En russe

  • Московские Новости
  • Газета.ру
  • Новая Газета
  • Коммерсант
  • Известия
  • Ведомости
  • Независимая Газета
  • Еженедельный Журнал
  • NewsRu
  • Лента.ру
  • Денты.ру
  • РБК

    Radios


  • Эхо Москвы
  • Радио Свобода

  • Placer ma bannière


    Observatoire de l'affaire Yusko et du proces Khodorkovsky

    Remerciements


    Powered by Blogger

    Recherche par Google

    Compteurs