Au jour le jour Historique Biographie Déclarations Soutien & Contact
24.12.04

Poutine reprend en main le pétrole russe

Stéphane Marchand
[24 décembre 2004]


Vladimir Poutine s'est rapproché hier de son objectif ultime, qui consiste à concentrer dans les mains de l'Etat russe l'immense pouvoir économique et politique que représente le pétrole. En offrant à Rosneft, une compagnie pétrolière publique dirigée par son ami Viktor Setchine, le contrôle de Youganskneftegaz, l'unité de production de la compagnie privée Youkos, le président russe a ramené 11% de recettes pétrolières supplémentaires dans le giron de l'Etat.


L'opération se déroulera en plusieurs étapes. Rosneft va d'abord acquérir BaikalFinansgroup, la structure ad hoc créée tout récemment par Moscou et qui a remporté Youganskneftegaz aux enchères dimanche pour 9,35 milliards de dollars. Ensuite, comme prévu depuis plusieurs mois, Gazprom, le numéro un mondial du gaz, achètera Rosneft, afin de parachever la création d'un géant semi-public des hydrocarbures qui pourrait contrôler à terme 30% du brut russe.


Dix ans après la vague de privatisations équivoques qui avait marqué le secteur des hydrocarbures sous la présidence de Boris Eltsine, la renationalisation vient de franchir un cap important. Du point de vue du Kremlin, la tâche est bien avancée. Certes, l'essentiel du brut russe reste produit par des compagnies privées (Sibneft, TNK, Slavneft, Surgutneftgasz et Lukoil, pour ne citer que les principales) mais leurs dirigeants – contrairement à ceux de Youkos – ont fait allégeance à Poutine et le prouvent en payant leurs impôts.


L'enjeu est de taille. Pétrole et gaz représentent 20% de l'économie russe, plus de la moitié de ses recettes d'exportation, et ces deux ressources comptaient l'année dernière pour 80% de l'indice RTS de la Bourse de Moscou. Vladimir Poutine possède un modèle, l'Arabie saoudite, où l'Aramco, la compagnie d'Etat, contrôle l'essentiel des activités dans les hydrocarbures. L'Aramco confère à la famille royale une puissance géopolitique considérable à travers l'influence qu'elle exerce sur les cours du brut. La Russie se pose en concurrente de l'Opep, le bras armé de l'Arabie saoudite sur les marchés pétroliers. La stratégie du Kremlin bénéficie de l'assentiment d'un large segment de l'opinion russe. Elle est rendue plus urgente par les derniers développements en Asie centrale. A partir de 2005, une partie du brut de la mer Caspienne pourra être exportée vers la Turquie sans transiter par la Russie, ce qui représente indéniablement un affaiblissement pour Moscou.


La victoire de Vladimir Poutine consacre la défaite de son adversaire Mikhaïl Khodorkovski, en prison depuis un an pour fraude fiscale et qui avait eu le privilège indu d'acheter Youkos en 1995 pour la somme ridicule de 350 millions de dollars. Avec la vente aux enchères, dimanche, de Youganskneftegaz, Youkos a perdu 60% de son pétrole et sa dette s'élève toujours à 10 milliards de dollars. L'Etat lui réclame au total des arriérés d'impôts de 23 milliards de dollars. La société risque tout simplement de disparaître.


La bataille pour le contrôle du pétrole russe se double d'un affrontement entre clans d'affaires rivaux. Chaque camp veut mettre le droit de son côté. Hier, Vladimir Poutine tentait de convaincre: «Aujourd'hui, l'Etat a utilisé des mécanismes absolument légaux de marché pour assurer ses intérêts...

L'acquisition par Rosneft, compagnie détenue à 100% par l'Etat, de cette compagnie... euh je ne sais plus son nom, Baltiïskaïa... Baïkal... bref de Iouganskneftegaz, s'est faite selon moi de manière tout à fait légale.» Le président russe en a profité pour jeter le discrédit sur l'ancien régime et sur ses privatisations: «Vous savez tous comment se sont passées les privatisations au début des années 90. Beaucoup de participants avaient obtenu la propriété de l'Etat pour plusieurs milliards en utilisant différentes astuces, dont certaines violaient la loi.» Une allusion limpide à Khodorkovski.

De son côté, Youkos a répété qu'il poursuivrait en justice les acheteurs de sa filiale Iouganskenftegaz, y compris Rosneft: «La compagnie et ses actionnaires contesteront en justice les droits de propriété des acquéreurs des actions de Iouganskneftegaz... Nous le ferons aussi bien en Russie que devant les tribunaux internationaux.»

Toute l'affaire a créé chez les investisseurs un certain malaise à propos du marché russe. L'idée se répand que la nouvelle donne, loin de réduire la corruption chronique, se traduira en fait par une simple redistribution des mêmes cartes à de nouveaux oligarques. Entre janvier et septembre, les sorties de capitaux ont triplé pour atteindre 10,9 milliards de dollars.

(Le Figaro, 24.12.2004)
Publié à 13:56 Edit
Lien permanent |

Derniers développements

Pourquoi l'Observatoire?


L'arrestation du PDG de la compagnie pétrolière russe YUKOS Mikhail Khodorkovsky marque un tournant important dans l'histoire de la Russie contemporaine. Incarcéré le 25 octobre 2003, il a été condamné à l'issue d'un procès inquisitorial à huit ans de camp de travail.



M. Khodorkovsky durant son procès


Son directeur financier, Platon Lebedev, a reçu la même peine. La dureté de ce traitement, disproportionnée par rapport aux faits qui leur sont reprochés, laisse supposer des motifs politiques dans l'affaire YUKOS : Mikhail Khodorkovsky est en effet connu pour ses convictions libérales et pour le soutien financier qu'il a apporté aux partis d'opposition lors des dernières élections.
Parallèlement, la compagnie YUKOS dont il était également le principal actionnaire a été soumise à des redressements fiscaux successifs toujours plus exorbitants, qui ont servi de prétexte à confiscation de la plupart des actifs de la société.
Pour tenter de pallier un certain déficit d'information en langue française, je me propose de donner - dans la mesure de mon temps disponible - une couverture au jour le jour de ce qui est perçu en Russie comme "le procès du siècle".

L'Observatrice



Recherche sur le site:

Articles précédents


Reuters : Poutine défend le rachat de Iougansk par...

Le flou s'est dissipé

De nouveau, le flou complet...

Le Figaro : Des oligarques de «deuxième génération...

Le Monde : Vladimir Poutine approuve la vente cont...

Déclaration de Mikhaïl Khodorkovski

SCOOOP ! (Méfiez-vous de vos voisins...)

Le Monde : Le scandale Ioukos

AFP : L'acquéreur du fleuron de Ioukos reste masqu...

La Croix : Sombres affaires dans le pétrole russe



Consultez les derniers développements de l'affaire...

Archives:


août 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003
janvier 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004
janvier 2005
février 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
décembre 2006
janvier 2007
janvier 2008
février 2008
juin 2008
septembre 2008
octobre 2008
décembre 2008
février 2009
mars 2009
juin 2010
novembre 2010
octobre 2011
décembre 2011
janvier 2012
mars 2012



L'affaire Yukos sur Internet


Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky
Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky (en anglais et en russe)

Centre de presse de Platon Lebedev
Centre de presse de Platon Lebedev en anglais et en russe

SOVEST - Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky
Groupe "SOVEST" ("Conscience" en russe) : Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky (en français)

The Mikhail Khodorkovsky Society
The Mikhail Khodorkovsky Society (blog anglophone)

Yukos Shareholders Coalition
Coalition des actionnaires de Yukos pour poursuivre en justice le gouvernement russe (anglais)

Dossier du journal Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos
Dossier du journal d'opposition Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos (en russe)

Fond Mission libérale
Excellent site du Fond "Mission libérale" (en russe). Sur l'affaire Yukos et, beaucoup plus largement, sur le libéralisme en Russie

Bibliographie


Je vous propose une sélection de documents en français, anglais ou russe


Sur le procès et l'affaire Yukos

Patrick Klugman : En défense de Mikhail Khodorkovski

André Gluksmann : Mikhail Khodorkovski prisonnier de la verticale du pouvoir

Film BBC "Russian Godfathers 2: The Prisoner" (Youtube, en 6 parties)

Rapport d'experts étrangers sur le déroulement du procès (eng, .pdf, 81 KB)

Analyse des accusations par les avocats de la défense (eng, .pdf, 153 KB)

Sur Mikhail Khodorkovsky

"Le roi du pétrôle piégé par ses ambitions", Hélène Depic-Popovic, Libération, 27.10.2003

"La mutation d'un oligarque", Nathalie Nougayrède, Le Monde, 21.11.2003

"A falling Tsar", Chrystia Freeland, The Financial Times, 01.11. 03 (eng)

"Yukos, a Case Study" by Konstantin Korotov, Stanislav Shekshnia, Elizabeth Florent-Treacy and Manfred Kets de Vries, (eng, .pdf, 589 KB)

L'affaire Yukos dans :


  • Yahoo! News
  • Google News

    Presse sur internet

    En anglais

  • The Moscow News
  • Gazeta.ru - International Edition
  • The Moscow Times

    En russe

  • Московские Новости
  • Газета.ру
  • Новая Газета
  • Коммерсант
  • Известия
  • Ведомости
  • Независимая Газета
  • Еженедельный Журнал
  • NewsRu
  • Лента.ру
  • Денты.ру
  • РБК

    Radios


  • Эхо Москвы
  • Радио Свобода

  • Placer ma bannière


    Observatoire de l'affaire Yusko et du proces Khodorkovsky

    Remerciements


    Powered by Blogger

    Recherche par Google

    Compteurs