Au jour le jour Historique Biographie Déclarations Soutien & Contact
24.12.04

Le Monde : Les investisseurs prennent leurs distances face aux valeurs russes

Le président russe Vladimir Poutine a justifié, jeudi 23 décembre, la procédure de rachat de la compagnie pétrolière Ioukos par une société écran, au profit du groupe public Rosneft. Selon lui, les enchères, qualifiées de simulacres par les observateurs occidentaux, ont été menées de façon correcte, et ont respecté les mécanismes légaux. Le rachat, mercredi 22 décembre, des parts détenues par l'Etat dans le groupe Magnitogorsk, deuxième sidérurgiste national, par des investisseurs privés liés à la direction, a jeté un nouveau trouble. Pour les investisseurs internationaux, la Russie est redevenue un pays dangereux. Ils sont de plus en plus nombreux à s'éloigner des valeurs russes qui avaient été cotées sur les places étrangères, pour symboliser l'ouverture économique du pays.

IOUKOS À L'ENCAN

"Les investisseurs ne peuvent que s'interroger pour savoir s'ils doivent engager de l'argent en Russie", a réagi Lee R. Raymond, le président exécutif d'ExxonMobil, en constatant les déboires de Ioukos. "Je suis surpris que le gouvernement russe ait bougé si vite, sans même chercher à trouver une solution après la décision du tribunal américain", s'étonnait un gérant de fonds, MDM Financial's Semet. Mais tous font le même constat. Malgré le soutien d'un tribunal de Houston, qui a accepté de placer les actifs américains du pétrolier sous la protection de la loi sur les faillites, le géant russe a bien été renationalisé.

La société Baïkalfinansgroup, qui s'est portée candidate au rachat de Iouganskneftegaz, la principale filiale de production de Ioukos, lundi 20 décembre, avait été créée trois jours auparavant. Elle a pu acquérir le principal actif du géant pétrolier au prix de 9,35 milliards de dollars (6,93 milliards d'euros), alors que le marché le valorisait entre 15 et 17 milliards. L'acquéreur s'est révélé n'être qu'un prête-nom pour la société publique Rosneft, qui doit elle-même fusionner en janvier 2005 avec le géant gazier public Gazprom. En dépit de leur protestation, les actionnaires n'ont plus grand-chose à attendre. L'action, qui cotait encore plus de 8 dollars en juillet, ne vaut plus aujourd'hui que 80 cents.

GAZPROM SOUS SURVEILLANCE

Pour de nombreux analystes, l'arrivée de Ioukos dans le giron de Gazprom n'est qu'un premier pas. "Cela s'inscrit dans un grand plan pour créer un groupe pétrolier supranational, contrôlé par l'Etat", prédit John Coast Sullenger, gérant pour le compte de la société Lombart Odier Darier Hentsch, à Genève. Le 30 novembre, le dirigeant de Rosneft, appelé à prendre la direction des activités pétrolières de Gazprom, avait indiqué que le groupe étudiait la possibilité d'acheter deux autres pétroliers, Surgut et Sibneft, afin de bâtir un géant de la taille d'ExxonMobil ou de la compagnie nationale saoudienne Aramco.

Cette perspective est loin de réjouir les investisseurs étrangers, qui y voient un retour en arrière, après les privatisations engagées à partir de 1993. Sans pour autant améliorer les performances de Gazprom. Malgré l'explosion des prix de l'énergie depuis le début de 2004, les bénéfices du géant pétrolier ont été divisés de moitié au premier semestre. "Les coûts de production, de maintenance sont hors contrôle. Le pétrole va servir de vache à lait pour les activités gazières", dit un gérant qui a décidé de réduire le poids de Gazprom dans son portefeuille.

LA SIDÉRURGIE AUSSI SOUS CONTRÔLE

Les péripéties qui ont entouré, mercredi, la vente de la participation de l'Etat russe dans Magnitogorsk (MKK), deuxième sidérurgiste russe, ne contribuent pas à rassurer les investisseurs. Tous s'attendaient à ce que le groupe russe Mechel, coté aux Etats-Unis, qui possédait déjà 17 % de MKK, se porte acquéreur des 23,8 % mis en vente par l'Etat. Il avait confirmé début décembre cette intention et s'était dit prêt à investir 2 milliards de dollars. Une opportune visite de la police dans ses bureaux l'a fait changer d'avis. Il ne s'est pas porté candidat au rachat. Le sidérurgiste Novolipetsk, qui s'était déclaré aussi intéressé, s'est finalement sagement abstenu de toute enchère.

Un consortium, qui s'est révélé être emmené par la direction de MKK, a pu acquérir la participation de l'Etat pour 790 millions de dollars. Dans la foulée, Mechel lui a vendu aussi sa participation de 17 %, pour 780 millions de dollars, et a reçu un complément de 90 millions de dollars pour couper court à toute réclamation contre MKK et ses actionnaires.

Martine Orange (avec Bloomberg)

(Le Monde, 24.12.2004)
Publié à 18:29 Edit
Lien permanent |

Derniers développements

Pourquoi l'Observatoire?


L'arrestation du PDG de la compagnie pétrolière russe YUKOS Mikhail Khodorkovsky marque un tournant important dans l'histoire de la Russie contemporaine. Incarcéré le 25 octobre 2003, il a été condamné à l'issue d'un procès inquisitorial à huit ans de camp de travail.



M. Khodorkovsky durant son procès


Son directeur financier, Platon Lebedev, a reçu la même peine. La dureté de ce traitement, disproportionnée par rapport aux faits qui leur sont reprochés, laisse supposer des motifs politiques dans l'affaire YUKOS : Mikhail Khodorkovsky est en effet connu pour ses convictions libérales et pour le soutien financier qu'il a apporté aux partis d'opposition lors des dernières élections.
Parallèlement, la compagnie YUKOS dont il était également le principal actionnaire a été soumise à des redressements fiscaux successifs toujours plus exorbitants, qui ont servi de prétexte à confiscation de la plupart des actifs de la société.
Pour tenter de pallier un certain déficit d'information en langue française, je me propose de donner - dans la mesure de mon temps disponible - une couverture au jour le jour de ce qui est perçu en Russie comme "le procès du siècle".

L'Observatrice



Recherche sur le site:

Articles précédents


Poutine reprend en main le pétrole russe

Reuters : Poutine défend le rachat de Iougansk par...

Le flou s'est dissipé

De nouveau, le flou complet...

Le Figaro : Des oligarques de «deuxième génération...

Le Monde : Vladimir Poutine approuve la vente cont...

Déclaration de Mikhaïl Khodorkovski

SCOOOP ! (Méfiez-vous de vos voisins...)

Le Monde : Le scandale Ioukos

AFP : L'acquéreur du fleuron de Ioukos reste masqu...



Consultez les derniers développements de l'affaire...

Archives:


août 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003
janvier 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004
janvier 2005
février 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
décembre 2006
janvier 2007
janvier 2008
février 2008
juin 2008
septembre 2008
octobre 2008
décembre 2008
février 2009
mars 2009
juin 2010
novembre 2010
octobre 2011
décembre 2011
janvier 2012
mars 2012



L'affaire Yukos sur Internet


Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky
Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky (en anglais et en russe)

Centre de presse de Platon Lebedev
Centre de presse de Platon Lebedev en anglais et en russe

SOVEST - Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky
Groupe "SOVEST" ("Conscience" en russe) : Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky (en français)

The Mikhail Khodorkovsky Society
The Mikhail Khodorkovsky Society (blog anglophone)

Yukos Shareholders Coalition
Coalition des actionnaires de Yukos pour poursuivre en justice le gouvernement russe (anglais)

Dossier du journal Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos
Dossier du journal d'opposition Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos (en russe)

Fond Mission libérale
Excellent site du Fond "Mission libérale" (en russe). Sur l'affaire Yukos et, beaucoup plus largement, sur le libéralisme en Russie

Bibliographie


Je vous propose une sélection de documents en français, anglais ou russe


Sur le procès et l'affaire Yukos

Patrick Klugman : En défense de Mikhail Khodorkovski

André Gluksmann : Mikhail Khodorkovski prisonnier de la verticale du pouvoir

Film BBC "Russian Godfathers 2: The Prisoner" (Youtube, en 6 parties)

Rapport d'experts étrangers sur le déroulement du procès (eng, .pdf, 81 KB)

Analyse des accusations par les avocats de la défense (eng, .pdf, 153 KB)

Sur Mikhail Khodorkovsky

"Le roi du pétrôle piégé par ses ambitions", Hélène Depic-Popovic, Libération, 27.10.2003

"La mutation d'un oligarque", Nathalie Nougayrède, Le Monde, 21.11.2003

"A falling Tsar", Chrystia Freeland, The Financial Times, 01.11. 03 (eng)

"Yukos, a Case Study" by Konstantin Korotov, Stanislav Shekshnia, Elizabeth Florent-Treacy and Manfred Kets de Vries, (eng, .pdf, 589 KB)

L'affaire Yukos dans :


  • Yahoo! News
  • Google News

    Presse sur internet

    En anglais

  • The Moscow News
  • Gazeta.ru - International Edition
  • The Moscow Times

    En russe

  • Московские Новости
  • Газета.ру
  • Новая Газета
  • Коммерсант
  • Известия
  • Ведомости
  • Независимая Газета
  • Еженедельный Журнал
  • NewsRu
  • Лента.ру
  • Денты.ру
  • РБК

    Radios


  • Эхо Москвы
  • Радио Свобода

  • Placer ma bannière


    Observatoire de l'affaire Yusko et du proces Khodorkovsky

    Remerciements


    Powered by Blogger

    Recherche par Google

    Compteurs