Au jour le jour Historique Biographie Déclarations Soutien & Contact
21.5.04

La rue bouge !

Pour la première fois depuis l'arrestation - si l'on ne compte pas le défilé des démocrates du 1er mai - des gens sont descendus dans la rue pour protester contre le maintien en détention de Mikhaïl Khodorkovski. Le meeting avait une signification plus large - pour la libération des détenus politiques, soit M.Khodorkovski, son associé Platon Lébédev, le scientifique accusé d'espionnage et récemment condamné à une très lourde peine de prison Igor Soutiaguine et l'avocat des victimes de la prise d'otages de l'automne 2002 Mikhail Trepachkine. Le meeting était organisé par les "radicaux" de Nikolaï Khramov, et le groupe SOVEST. Y participaient différentes associations de défense des droits de l'homme, notamment celle de Lev Ponomarev et l'Union Démocratique de Valeria Novodvorskaïa. Ballons, tee-shirts, tribune... il ne manquait rien.

Parmi ces quatre détenus, seul Soutiaguine a été pour le moment reconnu prisonnier politique par Amnesty International. Sans doute parce que son affaire est révélatrice du regain des affaires dites d'espionnage en Russie, et que le jugement porté par un jury d'assise dont on dit qu'il a pu être manipulé par le FSB est largement disproportionné par rapport à ce dont Soutiaguine est accusé (rappelons qu'il n'avait pas accès à des sources d'information secrète).

Mais si quelqu'un mérite bien le titre de prisonnier politique, ou de prisonnier de conscience, c'est tout de même bien Mikhaïl Khodorkovski. Par quel bout que l'on prenne cette affaire, elle est éminemment politique. Passons sur son soutien ostensible aux partis d'opposition. Même si l'on considère que Khodorkovski est poursuivi pour des délits économiques qu'il a effectivement commis - ce qui est plus que discutable. En effet les schémas de minimisation des impots qu'on l'accuse d'avoir utilisé, ce n'est pas lui qui les a inventés, il n'était pas seul à le faire, et ils exploitaient des failles encore existantes dans la législation. Il s'agit donc moins de le punir lui que de faire en sa personne un exemple susceptible de faire passer le goût du risque à ses collègues hommes d'affaires. Donc de résoudre par des moyens judiciaires une tâche qui relève du politique et du législatif. C'est inadmissible dans un Etat de droit!

Heureusement, de plus en plus de gens, même en Russie, commencent à s'en rendre compte.
Publié à 02:37 Edit
Lien permanent |
Enregistrer un commentaire

So, a successful protest then? Did many attend?
# publié par Blogger FreeMBK : 9:35 PM  

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
# publié par Anonymous Anonyme : 2:04 AM  

De 100 à 400. Comme toujours, selon que le chiffre est donné par la police ou les organisateurs. Sur les photos en tout cas, cela fait pas mal de monde...
# publié par Blogger L'Observatrice : 2:08 AM  

Le meeting se passait au centre de Moscou au temps des embouteillages. C'etait impossible d'arriver là en voiture. Je n'ai pas pu passer là-bas. Ma mère, qui était là, m'a dit, q'il y avait 400 - 500 personnes.
# publié par Blogger lenka : 2:21 PM  

Et oui... évidemment, place Pouchkine à 19h! Il vaut mieux avoir recours au bon vieux métro... ;-)
Lena, contactez le groupe SOVEST pour être tenue au courant des prochaines actions :
contact@sovest.org
# publié par Blogger L'Observatrice : 10:52 AM  


Derniers développements

Pourquoi l'Observatoire?


L'arrestation du PDG de la compagnie pétrolière russe YUKOS Mikhail Khodorkovsky marque un tournant important dans l'histoire de la Russie contemporaine. Incarcéré le 25 octobre 2003, il a été condamné à l'issue d'un procès inquisitorial à huit ans de camp de travail.



M. Khodorkovsky durant son procès


Son directeur financier, Platon Lebedev, a reçu la même peine. La dureté de ce traitement, disproportionnée par rapport aux faits qui leur sont reprochés, laisse supposer des motifs politiques dans l'affaire YUKOS : Mikhail Khodorkovsky est en effet connu pour ses convictions libérales et pour le soutien financier qu'il a apporté aux partis d'opposition lors des dernières élections.
Parallèlement, la compagnie YUKOS dont il était également le principal actionnaire a été soumise à des redressements fiscaux successifs toujours plus exorbitants, qui ont servi de prétexte à confiscation de la plupart des actifs de la société.
Pour tenter de pallier un certain déficit d'information en langue française, je me propose de donner - dans la mesure de mon temps disponible - une couverture au jour le jour de ce qui est perçu en Russie comme "le procès du siècle".

L'Observatrice



Recherche sur le site:

Articles précédents


Deux nouvelles

"Révélations" du Financial Times

Bienvenue !

Le Monde : Un conseiller libéral du Kremlin met en...

Le Kremlin contre les oligarques

L'Express: La méthode Poutine

Soutien et contacts

Page en construction

LEPOINT : La guerre aux oligarques



Consultez les derniers développements de l'affaire...

Archives:


août 2003
octobre 2003
novembre 2003
décembre 2003
janvier 2004
mai 2004
juin 2004
juillet 2004
août 2004
septembre 2004
octobre 2004
novembre 2004
décembre 2004
janvier 2005
février 2005
avril 2005
mai 2005
juin 2005
août 2005
septembre 2005
octobre 2005
novembre 2005
décembre 2005
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juin 2006
juillet 2006
août 2006
septembre 2006
octobre 2006
décembre 2006
janvier 2007
janvier 2008
février 2008
juin 2008
septembre 2008
octobre 2008
décembre 2008
février 2009
mars 2009
juin 2010
novembre 2010
octobre 2011
décembre 2011
janvier 2012
mars 2012



L'affaire Yukos sur Internet


Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky
Centre de Presse de Mikhail Khodorkovsky (en anglais et en russe)

Centre de presse de Platon Lebedev
Centre de presse de Platon Lebedev en anglais et en russe

SOVEST - Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky
Groupe "SOVEST" ("Conscience" en russe) : Groupe de soutien à Mikhail Khodorkovsky (en français)

The Mikhail Khodorkovsky Society
The Mikhail Khodorkovsky Society (blog anglophone)

Yukos Shareholders Coalition
Coalition des actionnaires de Yukos pour poursuivre en justice le gouvernement russe (anglais)

Dossier du journal Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos
Dossier du journal d'opposition Novaya Gazeta sur l'affaire Yukos (en russe)

Fond Mission libérale
Excellent site du Fond "Mission libérale" (en russe). Sur l'affaire Yukos et, beaucoup plus largement, sur le libéralisme en Russie

Bibliographie


Je vous propose une sélection de documents en français, anglais ou russe


Sur le procès et l'affaire Yukos

Patrick Klugman : En défense de Mikhail Khodorkovski

André Gluksmann : Mikhail Khodorkovski prisonnier de la verticale du pouvoir

Film BBC "Russian Godfathers 2: The Prisoner" (Youtube, en 6 parties)

Rapport d'experts étrangers sur le déroulement du procès (eng, .pdf, 81 KB)

Analyse des accusations par les avocats de la défense (eng, .pdf, 153 KB)

Sur Mikhail Khodorkovsky

"Le roi du pétrôle piégé par ses ambitions", Hélène Depic-Popovic, Libération, 27.10.2003

"La mutation d'un oligarque", Nathalie Nougayrède, Le Monde, 21.11.2003

"A falling Tsar", Chrystia Freeland, The Financial Times, 01.11. 03 (eng)

"Yukos, a Case Study" by Konstantin Korotov, Stanislav Shekshnia, Elizabeth Florent-Treacy and Manfred Kets de Vries, (eng, .pdf, 589 KB)

L'affaire Yukos dans :


  • Yahoo! News
  • Google News

    Presse sur internet

    En anglais

  • The Moscow News
  • Gazeta.ru - International Edition
  • The Moscow Times

    En russe

  • Московские Новости
  • Газета.ру
  • Новая Газета
  • Коммерсант
  • Известия
  • Ведомости
  • Независимая Газета
  • Еженедельный Журнал
  • NewsRu
  • Лента.ру
  • Денты.ру
  • РБК

    Radios


  • Эхо Москвы
  • Радио Свобода

  • Placer ma bannière


    Observatoire de l'affaire Yusko et du proces Khodorkovsky

    Remerciements


    Powered by Blogger

    Recherche par Google

    Compteurs